Actualité des formations dans le secteur de l’informatique en France

intérim
Comment trouver du travail en tant qu’intérim chez une marque de vêtements ?
août 28, 2020
systèmes d'information
Emploi des jeunes diplômes en France dans les systèmes d’information (SI)
août 31, 2020
l'informatique

Le secteur informatique est une filière qui ne connaît pas la crise. Toutes les entreprises de différents secteurs ont besoin de spécialistes pour gérer son parc informatique, être visible sur les réseaux sociaux ou créer son propre site web. Avec l’avancée des nouvelles technologies, de nouveaux critères de métiers sont à pourvoir pour recevoir une main-d’œuvre qualifiée. Comment détecter les meilleures formations en informatique ?

Les formations de courte durée

Il existe des formations de courte durée proposées par des universités ou des établissements supérieurs spécialisés. Ces enseignements débouchent sur des spécialisations en informatique de niveau technicien supérieur bac+2 ou autres. Les formations sont sanctionnées par des diplômes de BTS (Brevet de Technicien Supérieur) en Systèmes Numériques, un DUT (Diplôme Universitaire Technique) ou des certifications de niveau deuxième année. L’admission varie selon les établissements. Il y en a ceux qui proposent des tests de logique, des épreuves d’algèbre, et il y en a ceux qui sélectionnent les dossiers des candidats (bulletin de note, lettre de motivation) ou bien les deux à la fois.

Concernant le programme des cours, les matières accréditées se concentrent sur les mathématiques, l’architecture complexes, la logique, la programmation basée sur C++ ou le langage Java, etc. Pour le parcours Multimédia et Internet, les étudiants seront formés sur la manipulation des outils réseaux, l’administration des bases de données et les notions fondamentales de création d’internet. En tant que technicien informatique, des formations complémentaires sont attribuées aux participants pour renforcer leurs compétences. Pour cette dernière, les enseignants ajoutent des cours d’économie, de communication et un peu de droit dans leur emploi du temps. Ces programmes sont réservés aux bacs scientifiques, mais les bacs littéraires peuvent tenter leurs chances dans des centres de formation spécialisées comme l’initiative village de l’emploi (VDE). Si vous voulez vous inscrire pour la prochaine rentrée scolaire et trouver une formation à votre niveau, vous pouvez cliquer sur le site de village de l’emploi.

Pour l’obtention d’une licence professionnelle ou plus

Pour renforcer son niveau dans le secteur du numérique, les candidats titulaires d’un BTS ou d’un DUT peuvent poursuivre des études en vue de l’obtention d’une licence professionnelle. Le choix est vaste pour choisir les parcours qui marchent, car des universités accréditées offrent plus de 250 spécialisations. Les étudiants peuvent choisir sur les horaires disponibles, entre les programmes à temps plein, à temps partiel, en alternance complétée par un stage en entreprise, ou bien une formation à distance. Après l’obtention d’une licence, les impétrants peuvent poursuivre leurs études sur un parcours Master ou Master professionnel. Ces enseignements débouchent sur des métiers de spécialisation en administration de réseaux, en statistiques et analyse des données, en réseaux et télécommunication et en développeur web.

Les titulaires d’une licence professionnelle peuvent renforcer leurs bagages en devenant des ingénieurs informatiques (Bac+5). Aujourd’hui, tous les secteurs disposent d’un département informatique dont le poste est souvent occupé par un ingénieur. Même le titre d’ingénieurs d’affaires peut endosser des responsabilités dans la télécommunication. Si l’étudiant dispose déjà de l’expérience ou a déjà occupé une fonction similaire en tant que technico-commercial. Il aura plus de chances de devenir chef de projet informatique pour le compte d’un éditeur de logiciels (Business Objects, Oracle, SAP, …). La part variable de son salaire peut doubler. D’ici quelques années, ces ingénieurs vont décrocher le jackpot auprès des firmes multinationales.

Ces écoles qui garantissent l’embauche après la formation

Il existe des établissements spécifiques qui proposent un placement dans des entreprises partenaires après la formation. Ces écoles donnent des exercices pratiques en situation réelle et des apprentissages de logiciels professionnels pour résoudre un problème. La qualité de la formation est aux normes. De même que les cours sont assurés par des consultants-experts dans un domaine. Les critères de sélection et la durée de la formation varie d’un établissement à un autre. La plupart des études ne dépassent pas un an et sont souvent sanctionnées par un CQP (Certificat de Qualification Professionnelle), d’une fiche de présence pour les cours d’une semaine ou d’un jour (apprentissage d’un logiciel).

Pour ceux qui veulent approfondir dans le métier d’informaticien, des formations longues sont ouvertes aux candidats de toutes filières. Les participants sont admis sur une base de sélection de profil, mais parfois triés à l’aide des tests. Les inconvénients de ces cours demandent un investissement financier important et un travail individuel très poussé. Seuls ceux qui auront la chance de poursuivre chez village de l’emploi pourront renforcer leurs compétences en informatique et trouver un emploi aux entreprises partenaires. Ceux qui veulent devenir experts en sécurité informatique ou en technologies des systèmes d’informations (SI) devront vider leur portefeuille dans une école supérieure spécialisée. Parmi ces écoles, on retrouve l’EPITECH (École pour l’Informatique et les nouvelles Technologies), Supinfo qui propose un enseignement à distance, l’Institut G4 qui fournit des diplômes en multimédia et sécurité des SI, ou les parcours d’ingénieur chez Ingésup.

Devenir expert en webmarketing

Les métiers du web ont explosé ces dix dernières années si bien que des formations professionnelles sont proposées par des universités. Ces métiers débouchent sur une spécialisation en webmarketing, en spécialiste CMS (Content Management System ou Système de Gestion de Contenu en français), en rédacteur de contenu web ou en consultant internet. Pour obtenir le ticket d’entrée, l’étudiant doit avoir une bonne culture web, être un passionné d’informatique et être continuellement à jour des technologies de l’information et de la communication. Ces métiers se sont développé grâce à la digitalisation des outils marketing traditionnel et à la dépendance d’utilisation des réseaux sociaux par les internautes (Facebook, Instagram, Twitter, Tumblr, …). Aujourd’hui, toutes les campagnes publicitaires doivent passer par le canal internet pour gagner des prospects.

Les métiers dispensés dans le webmarketing se focalisent sur la maîtrise des techniques de vente en ligne, des publicités numériques en préconisant les outils adwords, des techniques SEO pour l’optimisation de son site et la création de ce dernier. Afin de consolider la formation, le candidat doit compléter son parcours en Infographie (Photoshop, Illustrator, Flash, …) et une notion de base en marketing traditionnel. Pour ceux qui veulent se spécialiser, les étudiants auront le choix entre les cours en présentiel, qui sont plus chers, ou les enseignements à distance, plus avantageux. Mais pour s’épanouir, il vaut mieux toujours choisir la formule longue durée et connaître les rouages du métier. Parmi ces instituts, se trouvent Visiplus Academy, Formation F2i, Sup’Internet, etc.

Se former à la sécurité informatique et en développement web

Ces deux métiers n’ont jamais connu de crises, ni d’une baisse d’activité et seront toujours convoités par les employeurs.
La cyber sécurité est une spécialisation informatique qui vise à protéger le parc informatique d’une entreprise des attaques extérieures. L’expert en sécurité informatique sera le garant en cas de fuite industrielle, de vols de logiciel ou d’une invention technologique. L’enjeu est de taille que les débouchés d’obtenir un poste devient primordial. Il existe des établissements qui forment les jeunes, issus des filières scientifiques, dans la cyber sécurité. Le cursus varie entre une formation bac+2 et bac+5, qui sanctionne sur un diplôme d’ingénieur spécialisé en informatique. Parmi les universités qui présentent le meilleur parcours se trouvent l’EPITA (École pour l’Informatique et les Techniques Avancées), le Village de l’Emploi, Supinfo, …

Concernant le métier du développeur web, ce poste sera omniprésent pour ceux qui concentrent leurs activités sur internet. Le poste est utile pour les sites de vente en ligne, les consultants web, les vendeurs de logiciels et les fournisseurs d’accès à internet. Les jeunes cadres qui arrivent à se hisser dans un poste de responsabilité devront maîtriser toutes les phases de conception d’un site web, et surtout doit savoir intégrer le serveur aux autres composantes du SI de l’entreprise (BD, logiciels comptables, serveur, état des stocks, etc.). Ils sont capables de développer les applications, personnaliser un navigateur web ou concevoir des jeux vidéos. Les établissements qui proposent ce genre de parcours sont l’ETNA (École des Technologies Numériques Avancées), le centre VDE, Supinternet, etc.